Laissez-vous conter les Cercles en Provence Verte

16/10/2014 Aucun commentaire
Partagez ce contenu...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone
custom_gallery
Pas d'images trouvées

C’est à la Croisée des Arts, nouveau pôle culturel de Saint-Maximin, que le Syndicat Mixte du Pays de la Provence Verte, sous le parrainage de Christine Lanfranchi-Dorgal, Bernard Vaillot et Sébastien Bourlin, avait choisi de présenter devant une salle comble, un aspect méconnu d’un grand nombre (notamment les nouveaux arrivants et les touristes), aspect faisant pourtant partie intégrante de l’histoire et de l’identité de cette région, nous voulons bien entendu parler des Cercles.

Illustrant parfaitement le thème de la sociabilité méridionale qui a inspiré tant historiens qu’ethnologues. le Cercle reste une institution encore vivace en Provence. Rares étaient les communes du début du vingtième siècle qui ne comptaient pas de Cercle. Depuis ceux-ci ont pour la plupart disparu, ils témoignaient de l’identité d’une commune, d’une région qui se construit autour du partage de valeurs, de sensibilités, de rituels, d’échanges.

L es Cercles sont des regroupements de membres (aujourd’hui des associations) que l’on rencontraient aussi bien dans les villes que dans les villages. Si les Cercles philharmoniques, les Cercles de jeux évoquent encore de nos jours, une réalité toujours présente, les Cercles ont aussi constitué par le passé une forme de contre-pouvoir politique très actif, parfois de manière très secrète. Notamment sous Napoléon III qui engagera une lutte sans merci contre les « chambres » ou « chambrettes », ancêtres des cercles. Les Cercles seront aussi le moyen pour divers corporatismes de regrouper leurs membres, unir leurs forces et partager des moments conviviaux, les chasseurs et les pêcheurs en étant des exemples parmi d’autres.

Quel meilleur choix pour venir en parler que d’inviter Pierre Chabert, ethnologue et spécialiste des Cercles en Provence qui en a fait une étude au travers d’une approche multi-référentielle, prenant en compte les dimensions ethnologiques, dialectologiques et historiques ? Le réalisateur Eric Blanco projetant son documentaire « Paroles de Cercle », témoignage actuel de la réalité et de la survivance d’une pratique historique encore bien enracinée dans la Provence. Même s’il faut bien le reconnaître, il y a encore beaucoup à faire pour ne pas voir disparaître à terme une véritable institution et un marqueur de notre région. Souhaitons que cette conférence soit le début d’une nouvelle ère pour les Cercles en Provence Verte. En tout cas le public n’a pas boudé son plaisir de revivre, l’espace d’un instant, ce qui fut une composante essentielle de l’histoire de la Provence Verte.

Catégorie : CultureSaint-Maximin

Laissez un commentaire

Back to Top